Maison evolutive :
La maison du futur

En adéquation avec les attentes des futurs propriétaires, Trabeco propose des maisons sur-mesure, à la pointe des nouvelles innovations de l'habitat et capable d'évoluer dans le temps.

Avec un projet clé en main, Trabeco imagine des maisons sur-mesure, adaptées à chacun. « Chez Maisons Trabeco, l’objectif est de réaliser, d’épouser, de concrétiser au mieux le cahier des charges de nos clients », souligne Vincent Bardas, concepteur pour Trabeco 45. « De mêler rêves, envies, désirs et besoins de nos clients à la technologie, l’innovation, le bon goût et l’univers de chacun. »

L'innovation des maisons Trabeco c'est aussi leur capacité à être connectées via une domotique simple et accessible. Compatible avec les technologies utilisées par le plus grand nombre, tels que les Smartphones ou les tablettes tactiles, la domotique permet de faire vivre la maison à distance. Programmer une ventilation avec une fermeture automatique dès la détection des premières gouttes de pluie, régler l'ouverture des volets roulants selon vos envies de luminosité ou planifier une climatisation de la maison pour profiter d'une température agréable en passant le pas de la porte.

Avec le souci de proposer des projets abordables, Trabeco pense aussi à des maisons très évolutives. Selon l'évolution de la famille au fil du temps, une extension de l'habitation se conçoit aux prémices du projet et se réalise au moment venu. « Nos ateliers de conception et nos créateurs prennent en considération ce que pourra devenir la cellule familiale dans le futur, pour des cas bien divers, des cas bien ciblés au préalable, pour un avenir proche ou lointain », explicite Vincent Bardas, concepteur du modèle Evolutif, projet de maison évolutive pour Trabeco 45.

« On peut penser à une métamorphose parce que la famille va s’agrandir, par besoin d’une surface de vie plus expansive ou encore grâce à une situation financière plus assise, plus solide. On peut même imaginer simplement l'envie de vouloir valoriser l’architecture actuelle afin d’être dans son époque, "dans le coup", avec son lot de progrès, de style et de produits s’y rattachant. »

Dans ce principe de maison très évolutive, chaque nouvel espace vient prendre sa place naturellement dans l'environnement existant.

La création d'un garage et d'un espace donnent vie, par exemple, à un patio doté d'une exposition favorable. « Cette révolution de l’habitat permet de replacer en douceur, en continuité le bâti dans son époque », poursuit Vincent Bardas. « Elle permet aussi une autre connexion entre l’intérieur et l’extérieur, et propose simplement une nouvelle impulsion au mode de vie de nos foyers en constante variation, évolution. » Une maison intelligente qui s'adapte à notre vie, aujourd'hui et demain.


A quoi ressemblera la maison du futur ? Dans 15 ans, quand vous signerez pour une maison neuve, à quoi ressemblera-t-elle et comment y vivrez-vous ? Deux professionnels de la construction décodent pour nous les évolutions à venir.

Connectée, évolutive et toujours plus confortable, la maison du futur sera au service de ses habitants. Ils pourront faire varier la taille des pièces et contrôler (sans même y penser) la qualité de l’air intérieur ou la luminosité. La maison du futur sera à la fois technologique et simple, performante mais pas hors de prix. Quelle bonne nouvelle !

Le confort, sans effort

A quoi ressemblera la maison du futur ? « On peut faire un parallèle avec l’automobile. Les voitures n’ont jamais été aussi complexes du point de vue technologique et, dans le même temps, elles n’ont jamais été aussi simples à conduire et fonctionnelles » explique Didier Roux, Directeur de la R&D et de l’innovation du Groupe Saint-Gobain. « Pour la maison, c’est pareil. L’habitat du futur apportera du confort, mais de façon simple. La technologie sera au service de la facilité d’utilisation. Comme pour la voiture, cette maison du futur, plus performante, devra aussi être moins chère, grâce aux gains de productivité réalisés lors de la construction. »

Dans la maison, le confort est primordial et il est multi-facettes. Il réside à la fois dans la température intérieure, la luminosité, l’acoustique, la qualité de l’air, l’esthétique. Sans oublier la capacité de la maison à évoluer avec ses habitants.

La maison du futur sera évolutive

En 2050, selon les prévisions de l’INSEE, un français sur trois sera âgé de 60 ans ou plus. La maison doit s’adapter au vieillissement de ses habitants, avec des salles de bains accessibles ou la possibilité d’être en lien avec une équipe médicale, à distance.

Mais, la maison du futur devra également accompagner les changements familiaux : familles recomposées, foyers mono parentaux, etc. « On va vers une plus grande flexibilité de l’aménagement intérieur, qui n’existe que très peu actuellement » note Didier Roux. « Ainsi, la taille des chambres pourrait évoluer avec l’âge des enfants ».

Sébastien Dourthe, constructeur de maisons individuelles en Indre-et-Loire (Trabeco), confirme : « C’est une maison qui va grandir en fonction des besoins et des moyens de la famille. Dès l’origine, on pourrait imaginer qu’à tel endroit il y aura la place pour une extension dont la mise en œuvre serait l’affaire de quelques semaines. Cette flexibilité va découler de l’amélioration des process de construction. Il faut construire plus vite, moins cher, à niveau de qualité constant ».

Se chauffer et produire son énergie

Quel chauffage pour la maison du futur ? la maison du futur c’est la maison d’aujourd’hui » indique Didier Roux. « Actuellement, dans le cadre de la RT 2012, une maison neuve ne doit pas dépasser une consommation de 50kWh/an/m2 pour l’ensemble chauffage, refroidissement, éclairage, eau chaude sanitaire et auxiliaires. Que remarque-t-on ? Que la consommation électrique liées aux autres usages (électroménager, ordinateurs, multimédia…) peut atteindre 150 à 200 kwh/an/m2. Le chauffage n’est plus l’enjeu ! ».

Pour une maison thermiquement performante, les bons choix sont à faire dès la conception. « L’orientation de la maison a beaucoup d’importance et cela restera toujours vrai » enchaîne Sébastien Dourthe. « Sur une maison bien orientée, vous pouvez adjoindre une source de production énergétique (photovoltaïque par exemple) et surtout, tirer profit des apports solaires gratuits. Il y a un domaine où des améliorations sont attendues, c’est le confort d’été. On va vers un pilotage plus intuitif des protections solaires et de la ventilation, notamment nocturne. »

Maison connectée, pour tous

« Dans la maison de demain, de plus en plus d’objets seront connectés, pilotables et donneront un retour d’informations, via une interface unique et simple » note Sébastien Dourthe. « De plus en plus de tâches seront déléguées à la maison elle-même. En matière de ventilation, nous n’aurons plus à nous dire : il faut que j’ouvre les fenêtres puis que je pense à les refermer, la maison va s’en occuper. »

« Notre vision chez Saint-Gobain est que le digital va, d’une façon ou d’une autre, bouleverser le monde de la construction » ajoute Didier Roux. « La connectivité va être au service de la simplicité d’utilisation mais, surtout, elle va donner à l’habitant des outils de diagnostic. Or, pour faire évoluer son confort, il faut d’abord être capable de le mesurer. Cela va inciter tous les acteurs du bâtiment à aller vers des solutions encore mieux adaptées aux besoins. »

Dans les 15 ou 20 ans à venir, les évolutions sociétales vont beaucoup influer sur l’habitat. La maison de demain sera-t-elle une maison individuelle ? D’autres réponses, tout aussi intéressantes, seront proposées comme l’habitat partagé ou les petits collectifs.

logo trabeco